le: 22/10/2019
Menu horizontal

AUTOLIB A PARIS




Bientôt le projet 'Autolib' deviendra une réalité à Paris.Il sera géré par Bolloré et sa 'blue-car' .
La Mairie de Paris avait retenu 6 candidats pour son projet de système de location de véhicules électriques libre service:
- ADA(Société de location de voitures),
- Bolloré,
-le consortium regroupant Avis-RATP-SNCF-Vinci Park
- Interparking(Sociéié belge de location de parkings)
-Extélia(Filliale de la Poste)
-Groupement VTLIB(Véolia Transport Urbain)
C'est finalement le projet Bolloré avec sa voiture 'Bluecar' qui a été choisi.
A la fin de l'année 2011, 3000 voitures seront en libre-service dans la capitale, ainsi que dans 44 communes proches. Elles seront disponibles dans 1000 stations, dont 700 dans Paris. Le véhicule 100% électrique imaginé par Pininfarina est à 3 portes et 4 places avec un ordinateur de bord,un GPS un port USB et une prise jack pour y relier des lecteurs multimédia.
L'implantation de plus de 1000 stations dont 700 à Paris inquiètent les taxis qui y voient une menace pour leur monopole.Les taxis considèrent qu'ils sont un mode transport public non-subventionné contrairement à 'Autolib'
Voir suite>>>>>>Suite





Les avantages d'une voiture sans les frais: Toute personne ayant un permis de conduire et même les touristes étrangers avec un permis reconnu en France peuvent louer un véhicule. Avec ou sans abonnement, l'automobiliste pourra retirer une voiture et la rendre à une des stations.


Le principe est le même que 'Vélib'. Une fois abonné une carte nominative et un code personnel donne accès aux voitures. Il est possible de réserver le véhicule.Si il y a une difficulté il est possible d'appeler un centre d'appel 24h/24h.



Il y a 3 formules de prix qui tiennent compte d'un coût fixe et d'un coût variable:
-A l'année : 12 euros par mois
-A la semaine : 15 euros
-A la journée : 10 euros
Ensuite cela fonctionne par 1/2 heure:
-7 euros la 1ère 1/2 h. puis 6 Euros la 2ème 1/2 h. et 8 Euros les suivantes pour les abonnés à la journée ou à la semaine.
-5 euros la 1ère 1/2 h. puis 4 et 6 Euros les 1/2 h. suivantes pour les abonnés à l'année.
Pour Paris il faudra verser une caution de 250 euros.

La franchise en cas d'accident est de 500 Euros. La liste des villes qui ont adhéré au projet est donnée sur le site http://www.autolib-paris.fr/

Les dessous d'un projet:Le choix de la voiture de Bolloré en a surpris beaucoup.
En effet la' Blue Car 'est la seule à ne pas avoir pris part à des tests qui concernent les voitures électriques.Certes la batterie a une autonomie annoncée de 250 km alors que la concurrence ne dépasse pas 200 km. Mais l’appel d’offres ne concernait pas uniquement le simple achat de véhicules électriques mais aussi et surtout le service qui l'accompagne

Les frais de maintenance ont été établis pour un véhicule qui a été choisi alors qu'il était uniquement à l'état de prototype. Il y a les usures mécaniques, la gestion informatique des bornes Autolib,le système de localisation et d’orientation qui permet au client de repérer l’emplacement libre,.... .
Enfin tout ce qu'on appelle le développement du projet qui n'a pas été fait.

La location du véhicule est à l'heure,hors les 'autolib' n'ont pas le droit de prendre les couloirs de bus comme les 'velib',le coût peut être important pour le locataire du véhicule électrique coincé dans les bouchons qui risque aussi le déchargement de la batterie.
Depuis le mois de décembre 2011,des stations souterraines ont été créées.Dans le 10ème elles sont dans les gares du Nord et de l'Est qui ne sont plus accessibles aus 4 roues depuis les derniers aménagements de voiries dans ce secteur.

L'expériennce du Velib nous a montré que souvent des stations étaient vides(surtout en haut des côtes)alors que d'autres étaient pleines(en bas des côtes),que des personnes se trouvaient surtaxés sur leur abonnement,que la connection était défaillante,que des vélos étaient en mauvais état,... Et pourtant il est beaucoup plus facile de transporter un vélo d'un point à un autre qu'une 'bluecar'

Quelle genre de clientèle est visée et leur importance respective selon que l'on a des flux correspondants à :
-des déplacements occasionnels
-des déplacements quotidiens pour aller au travail
-des courses en fin de semaine
-des déplacements le soir vers les lieux de divertissements(cinéma,restaurants,..)
-des déplacements de touristes vers des lieux ciblés(musées,cathédrales,...)
-.....

Sur les mêmes créneaux horaires il risque d'y avoir des bouchons.

Les taxis voient déja 'autolib' comme un concurrent et ne resteront pas sans réagir.
Voir >>>>>>>suite.

Les Verts de Paris ont refusé le nouveau projet 'd'Autolib'mettant en avant que l'Autopartage' existe à Paris depuis plusieurs années.

Dans la mobilité partagée,le véhicule compte mais aussi le réseau informatique qui met en contact les usagers et les moyens de transport. Avec 'Autolib' le controle du réseau est détenu par le groupe Bolloré alors qu'il pourrait être géré par la communauté comme Wikipédia et les logiciels libres.
Pour Yves Heuillard sur le site ddmagazine.com 'Autolib est aussi loin d'un système d'autopartage libre que l'Encyclopédie Larousse l'est de Wikipedia'

Autant de zones d'ombres qui n'ont pas été abordées par l'équipe du 'Syndicat mixte Autolib' en charge du projet

Encore une fois l'expérience du 'Vélib' nous a montré que le contrat entre la 'municipalité de Paris' et 'Decaux' a été renégocié de nombreuses fois et c'est toujours les impôts des parisiens qui ont servi à boucher les trous.

Pour assurer la promotion de ce nouveau service Autolib, un compte a été ouvert sur Twitter avec très rapidement 2300 suiveurs dont 80% de pays asiatiques. Ces personnes ont très peu de chances d'utiliser les services d'Autolib.
Cette supercherie a été dénoncée par la site Autonews.









Source:Le Monde, Le Parisien,Le Canard Enchainé,Syndicat mixte Autolib,Grégory,.....